Tickets

Van Eyck. Une Révolution optique

En 2020, le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent) organise «Van Eyck. Une Révolution optique. Il s’agit de la plus grande exposition jamais consacrée à Jan van Eyck. Seule une vingtaine d’œuvres du maître flamand sont conservées dans le monde. Au moins la moitié d’entre elles feront le déplacement jusqu’à Gand. Ne ratez pas cet évènement incontournable qui rendra l’univers de Van Eyck et son regard révolutionnaire plus tangibles que jamais.

La plus grande exposition jamais consacrée à Jan van Eyck

Au MSK les œuvres conservées côtoieront des œuvres de l’atelier de Van Eyck. Mais aussi des copies de tableaux aujourd’hui disparus et plus de 100 chefs-d’œuvre du bas Moyen Âge. Les huit volets extérieurs restaurés de « L’Adoration de l’Agneau mystique » sont au cœur de l’exposition. C’est la première fois de l’histoire qu’une exposition est dédiée à ces panneaux révolutionnaires en dehors de la cathédrale Saint-Bavon de Gand.

Les panneaux seront répartis dans les salles d’exposition, de manière à ce que le visiteur puisse découvrir au plus près toute la virtuosité de Van Eyck. Ne ratez surtout pas cette occasion! Une fois de retour dans la cathédrale, les panneaux n’en sortiront plus jamais… « Van Eyck. Une Révolution optique » promet d’être une expérience grandiose comme on n’en vit qu’une fois dans une vie. Le regard révolutionnaire et le génie du maître y seront plus tangibles que jamais! Jamais encore on n’a pu admirer en détail autant de Van Eyck réunis en un seul et même lieu. Nous nous proposons donc de déclencher chez le visiteur un émerveillement comparable à ce que les contemporains de Van Eyck ont dû éprouver en voyant ses œuvres.

Le génie de Jan van Eyck

Près de six cents ans après la mort du maître, sa révolution optique a conservé toute son actualité. Et ses œuvres continuent de frapper l’imagination. Ce pionnier de l’art a exercé une influence colossale sur la peinture occidentale. Van Eyck était peintre de la cour et fréquentait les hautes sphères de la noblesse et de la bourgeoisie. En plus il a fait des nombreuses voyages diplomatiques dans toute l’Europe. Toutes ces expériences sont intégrées dans ses tableaux.

Fort de ses connaissances scientifiques, de son incomparable sens de l’observation et de son époustouflante technique à l’huile, il a peint le monde comme personne ne l’avait fait avant lui. Il a réalisé des portraits auquel seul manque le souffle, des paysages grandioses dans lesquels le monde s’étale sous nos yeux dans ses moindres détails. Il a même réussi à déstabiliser ses contemporains – et nous aujourd’hui – avec ses représentations illusionnistes de sculptures.

Ce n’est pas pour rien qu’au XVe siècle déjà, des touristes amateurs d’art venaient de toute l’Europe jusqu’à Gand pour y admirer de près « L’Agneau mystique ». Le maître flamand reste néanmoins une figure énigmatique. Seule une vingtaine d’œuvres de sa main ont été conservées, et tout au plus une poignée de documents historiques relatifs à sa vie. L’exposition de 2020 démêle le vrai du faux à propos de Van Eyck et plonge le visiteur dans son univers.

Un tour de force international

Pour rendre la révolution optique de Jan van Eyck parfaitement tangible, le MSK exposera ses œuvres à côté de celles de ses contemporains les plus talentueux. Plusieurs tableaux issus de grandes collections internationales viendront pour la première fois en Belgique, ou seront exposés pour la première fois ensemble. Les invités vedettes de l’exposition sont les peintres des débuts de la Renaissance italienne, que l’on voit rarement aux côtés de leurs homologues flamands, et les artistes qui, à partir du XVIe siècle, se sont inspirés de Van Eyck.

Au total, le MSK réunit plus de 100 tableaux, miniatures, sculptures et dessins du (bas) Moyen Âge. Des institutions aussi prestigieuses que les Musées du Vatican, le Museo Nacional del Prado de Madrid, la Gemäldegalerie de Berlin, la National Gallery de Washington et le J. Paul Getty Museum de Los Angeles comptent parmi les nombreux partenaires de l’évènement.

Nous levons déjà un petit coin du voile ici, avec quelques emprunts accrocheurs. Gardez un œil sur le site pour plus d’actualités!

 Une année thématique et un centre des visiteurs

L’exposition marque le coup d’envoi de l’année thématique « OMG! Van Eyck was here ». Arts plastiques, théâtre, danse, design, mode, gastronomie, musique et même shopping baigneront une année durant dans l’atmosphère de Van Eyck et de « L’Adoration de l’Agneau mystique ». En été 2020, un centre des visiteurs sera inauguré dans la cathédrale Saint-Bavon. Trésors d’église originaux et techniques de présentation modernes s’y conjugueront pour raconter l’histoire du polyptyque des frères Van Eyck.