Menu
visite virtuelle

Accessibilité

Dès le départ, le MSK a voulu garantir l’accessibilité optimale de l’exposition. « Van Eyck. Une Révolution optique » devait donner à chacun l’occasion d’être au plus près de Van Eyck. À cet effet, nous avons développé une série d’outils de médiation, avec le concours de nos partenaires.

Avant même le montage de l’exposition, nous avons testé le dispositif avec 400 personnes, qui se sont prêtées au jeu avec enthousiasme dans les salles encore vides du musée.


Accessibilité physique

Le bâtiment du musée est entièrement accessible en fauteuil roulant, avec un accès distinct pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou avec une poussette. L’exposition proprement dite était entièrement de plain-pied. Un parcours distinct était prévu pour mener les visiteurs à mobilité réduite jusqu’à l’exposition, et la scénographie incluait des vitrines à hauteur des visiteurs en fauteuil roulant, qui pouvaient s’en approcher aisément.


Dans toutes les langues

Le public international venu à Gand pour l’occasion a pu découvrir tous les détails de l’exposition grâce à un audioguide pour adultes en huit langues (français, néerlandais, anglais, allemand, espagnol, italien, russe et japonais) et un audioguide pour enfants en quatre langues (français, néerlandais, anglais et allemand). Les audioguides étaient compris dans le prix du billet. Pour réécouter l’intégralité de l’audioguide, suivez le lien sur notre page « Van Eyck chez vous à la maison ».

Le musée prévoyait en outre des visites guidées axées sur le dialogue et des tables de conversation pour les nouveaux arrivants allophones. Une première prise de contact avec la langue, avec l’exposition comme point de départ de la conversation. L’offre s’ajoutait ainsi aux visites guidées linguistiques et cartes de conversation que le MSK propose aussi dans la collection permanente.


Visite avec enfants

Les familles étaient également invitées à découvrir l’exposition ensemble. À leur arrivée, les plus jeunes recevaient un audioguide pour enfants de 6 à 12 ans (disponible en français, néerlandais, anglais et allemand) et un carnet Van Eyck sous forme de jeu de piste, avec des cachets à collectionner et des missions à accomplir de salle en salle.

Il y avait aussi l’atelier Van Eyck, avec des activités d’introduction à l’exposition et des ateliers (voir ci-dessous). L’offre complète était comprise dans le prix du billet d’exposition. Après la fermeture, nous avons rassemblé des activités supplémentaires sur la page « Van Eyck chez vous à la maison », histoire de stimuler la créativité des petits et des grands.


Atelier créatif

La salle 5 du musée abritait l’Atelier Van Eyck : un espace créatif où tous les visiteurs ont pu dessiner, bricoler ou approfondir un instant leur visite. L’atelier était aussi le point d’arrivée du jeu de piste des enfants. Sur les tables de l’atelier, du matériel était à la disposition de tous les visiteurs créatifs désireux d’accomplir quelques tâches simples.

Deux fois par semaine, il y avait en outre moyen de suivre des ateliers introductifs encadrés par les guides de notre musée, tandis que des conférences et des ateliers de dessin permettaient de découvrir de façon encore plus accessible Jan van Eyck et son univers.


Late Night Van Eyck

Le 4 mars 2020, l’équipe jeunes du MSK a organisé sa propre nocturne. Une soirée où les moins de 26 ans étaient invités à vivre l’expo Van Eyck au plus près. Avec musique live, visites guidées pour les jeunes par des jeunes, activités créatives à l’atelier Van Eyck, activité photographique et bar… bref, une expérience totale dans les salles du musée. La soirée, sold-out, a attiré un peu plus de 500 jeunes.


Personnes souffrant d’un déficit auditif

L’exposition était aussi totalement accessible aux personnes souffrant d’un déficit auditif. Les malentendants pouvaient entendre l’audioguide ou le guide sur leur appareil auditif grâce à une boucle à induction magnétique. Des visites guidées avec interprète en langue des signes ont été organisées et les textes audio ont été proposés dans une version numérique pour les sourds. Via l’app Patrimoine, enfin, les visiteurs ont pu télécharger un circuit en langue des signes sur leur smartphone. Téléchargez la brochure ici.


Personnes souffrant d’un déficit visuel

Les personnes souffrant d’un déficit visuel ont pu vivre au mieux l’exposition grâce au guide du musée avec des dessins tactiles des principales œuvres d’art. Des « souffleurs d’images » accompagnaient par ailleurs sur demande le visiteur dans l’exposition, histoire de lui souffler à l’oreille les explications descriptives nécessaires à propos des œuvres d’art.

Les visites guidées pour malvoyants, qui font partie depuis des années de l’offre du MSK, se sont également poursuivies pendant « Van Eyck ». Le guide spécialisé accompagnait ici des groupes à la découverte de l’exposition, avec support tactile et commentaire descriptif.


Personnes souffrant d’autisme

En collaboration avec Toerisme voor Autisme, le MSK a mis à la disposition des autistes une feuille de route respectueuse de l’autisme et une carte sensorielle pour qu’ils puissent préparer au mieux leur visite.